Vengeance Of Hell

Les années 80 voient la popularité du Heavy Rock s’accroitre à travers le monde. Dans son sillage, un mouvement marginal de musique extrême, le Speed Metal, compte de plus en plus d’adeptes en dépit du manque d’exposition et de soutien que lui accordent les médias audio-visuels et certains magazines soi-disant Rock ‘N' Roll. Deux nations vont se partager l’essentiel de la scène : les Etats-Unis avec Metallica, Anthrax, Slayer (et bien d’autres encore), et l’Allemagne avec Kreator, Sodom, Destruction… C’est dans la patrie de Goethe, que Living Death émerge en 1981. Première cartouche dispensable d’un groupe qui cherche encore son identité musicale, Vengeance Of Hell, est un album de Speed Metal honnête, avec des titres aux riffs accrocheurs et d’autres qui ne cassent pas la baraque. Le vrai point faible de ce disque reste sans doute le chanteur, Thorsten "Toto" Bergmann, dont les vocalises peuvent irriter et finir par lasser.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire