Prepare To Die

Il est des disques qui m'ont marqué non pas par leur qualité artistique, mais par leur anecdote particulière. C’est le cas de Prepare To Die. Feuilletant Enfer Magazine, je tombe sur une publicité de Record Mail (société de VPC Belge). Dans la liste des imports figure ce Maxi 45 de Slayer. Adepte de Show No Mercy, je passe commande, croyant obtenir l’ultime collector. A la réception de l’objet, grosse déconvenue. Ce n’est pas un album des thrashers Californiens mais celui d’une formation Texane inconnue, portant le même nom, forcée par la suite à se rebaptiser S.A. Slayer. La première déception passée, je pose le vinyle sur ma platine et je découvre avec surprise, quatre titres d’un Speed Metal virevoltant, fortement influencé par le Heavy britannique. Petit bémol, le chant de Steeve Cooper (quand il force dans les aigues) et la production, peuvent être un point de crispation d'un EP prometteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire